Volet de grenier Dogon (Vidéo)
Vue de faceVillage abandonné de BananiCartes

Nous contacter, expertise, conseil, présentation, rendez-vous, …

Retour à la page d'accueil.



Pour afficher la vidéo, cliquez ici.
(taille du fichier : 1118 kilo-octets octets)



Remarques importantes :

  • si vous utilisez Windows XP, nous vous recommandons de faire un clic droit sur le lien de la vidéo puis de choisir l'item "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre" ;
  • pour d'autres configurations Windows, nous avons constaté qu'il est nécessaire de lancer deux fois la vidéo afin que la qualité d'affichage soit conforme à ce que nous avons généré : si vous avez l'impression que le rendu est très mauvais sur votre écran, contactez nous en cliquant ici ;
  • si votre ordinateur n'arrive pas à afficher cette vidéo, faites-nous parvenir par mail en cliquant ici une copie du message d'erreur ou une description du problème : autant que possible, nous réaliserons et vous fournirons en retour une vidéo dans un format que vous pourrez exploiter (merci de nous préciser si vous utilisez un compatible PC sous Windows, un Mac, Linux, …) ;
  • la taille du fichier de cette vidéo est de 1118 kilo-octets : le téléchargement peut durer plus ou moins longtemps selon les capacités de votre connexion à Internet.


Ce volet de grenier à grains est sculpté de deux crocodiles, animaux symbolisant à la fois l'eau fécondatrice des cultures et défendant contre les voleurs. Le crocodile (ayo) est l'un des animaux totémiques des Dogon vivant dans les falaises de Bandiagara. On le retrouve aussi bien représenté sur les volets, que sur les poteaux de case, les portes, ou les serrures de case ou de grenier. Le crocodile représente l'ancêtre binu serou. De même, binu serou symbolise l'un des quatre éléments : l'eau (l'air étant symbolisé par amma serou, la terre par lebe serou, et le feu par diogou serou). Ce volet était très probablement posé sur un grenier appartenant à un prêtre du binu (culte dédié aux ancêtres fondateurs et protecteurs du lignage).

Les volets protègent le contenu des greniers essentiellement par leur présence symbolique, ils ne sont donc pas systématiquement munis d'une serrure. D'ailleurs, à ce titre, la serrure peut être considérée comme un ajout symbolique plutôt qu'une réelle protection mécanique. Ceci explique la raison pour laquelle les volets sculptés de motifs ou de représentations n'en ont que rarement, et pourquoi la plupart des volets « simples » sont pourvus d'une serrure. Sculpté par le forgeron du village pour le hogon (chef spirituel et religieux) et les notables, les volets sont un des éléments majeurs de l'art Dogon. La surface ravinée de celui-ci est le signe d'une très grande ancienneté (probablement entre le 16ème et le 18ème siècle).

Pour en savoir plus sur cet objet ou nous faire part de vos remarques, … cliquez ici. Merci de préciser la référence de cet objet : 4282.

Objet nº 4282

Origine :

Mali (Village de Banani, cercle de Bandiagara)

Type :

Eléments d'architecture

Ethnie :

Dogon

Matière :

Bois brun clair très dense, patine de surface ravinée et croûteuse par endroits

Dimension :

L = 16,5 cm; H = 30,2 cm



Tous droits de reproduction, d'adaptation, de traduction et de représentation des textes et des illustrations réservés pour tous pays · Copyright © ARTHEOS · Contact : artheos.fra@artheos.org