Masque antilope Dogon (Vidéo)
Trois quartsCartes

Nous contacter, expertise, conseil, présentation, rendez-vous, …

Retour à la page d'accueil.



Pour afficher la vidéo, cliquez ici.
(taille du fichier : 2075 kilo-octets octets)



Remarques importantes :

  • si vous utilisez Windows XP, nous vous recommandons de faire un clic droit sur le lien de la vidéo puis de choisir l'item "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre" ;
  • pour d'autres configurations Windows, nous avons constaté qu'il est nécessaire de lancer deux fois la vidéo afin que la qualité d'affichage soit conforme à ce que nous avons généré : si vous avez l'impression que le rendu est très mauvais sur votre écran, contactez nous en cliquant ici ;
  • si votre ordinateur n'arrive pas à afficher cette vidéo, faites-nous parvenir par mail en cliquant ici une copie du message d'erreur ou une description du problème : autant que possible, nous réaliserons et vous fournirons en retour une vidéo dans un format que vous pourrez exploiter (merci de nous préciser si vous utilisez un compatible PC sous Windows, un Mac, Linux, …) ;
  • la taille du fichier de cette vidéo est de 2075 kilo-octets : le téléchargement peut durer plus ou moins longtemps selon les capacités de votre connexion à Internet.


Ce très ancien masque antilope (appelé ka ou karanda) était utilisé lors des cérémonies commémoratives du dama. Pour guider les morts vers le monde des ancêtres et rétablir l'ordre du monde des vivants, ces cérémonies ont lieu toutes les cinq années. Il était accompagné de centaines d'autres danseurs masqués formant ainsi une représentation abstraite de l'environnement du peuple Dogon. Le masque antilope est admiré pour sa beauté et la puissance de ses performances, ainsi que pour son agilité. L'antilope mythique walu avait été chargée par le dieu amma de protéger le soleil du renard yourougou, qui espérait alors retrouver dans son rayonnement sa sœur jumelle yasiguini. Après de nombreux échecs, le renard creusa dans le sol des trous pour y faire tomber l'antilope. Malgré les soins qui lui furent prodigués par les nommo, elle succomba à ses blessures. La légende dit que le masque walu fut sculpté pour lui rendre hommage. Les cérémonies du dama ont un lien étroit avec le culte des ancêtres (et la mort), ainsi qu'avec l'équilibre de l'univers.

Lors de ces cérémonies rituelles, le masque, alors inerte et profane, devenait l'attribut d'un danseur costumé qui lui donnait vie et parole. Car ce n'est qu'au travers du mouvement, et du porteur plus particulièrement, que le masque fait preuve de son efficacité. Il trouve alors son sens premier, celui du sacré, dans la parole des anciens.
19ème siècle ou antérieur.

Pour en savoir plus sur cet objet ou nous faire part de vos remarques, … cliquez ici. Merci de préciser la référence de cet objet : 4349.

Objet nº 4349

Origine :

Mali (Région de Yougo Piri)

Type :

Masques et cimiers

Ethnie :

Dogon

Matière :

Bois, pigments d'origine, ancienne patine d'usage

Dimension :

L = 63,2 cm; H = 41,5 cm



Tous droits de reproduction, d'adaptation, de traduction et de représentation des textes et des illustrations réservés pour tous pays · Copyright © ARTHEOS · Contact : artheos.fra@artheos.org