Serrure Bamana (Trois quarts)
Coiffe BambadaMécanismeCartes

Nous contacter, expertise, conseil, présentation, rendez-vous, …

Retour à la page d'accueil.


Objet : Serrure Bamana, Photo : Trois quarts (environ 18 kilo-octets)


Cette serrure de case représente un ancêtre masculin. Le visage et la coiffe traditionnelle (bambada) sont figurés de façon très abstraite. L'arrête centrale du visage triangulaire, légèrement concave, forme l'arrête du nez. Vue de profil, la coiffe symbolise également les mâchoires ouvertes du crocodile. La partie coudée, sous la coiffe, représente le goitre et symbolise la parole du komo.
Les serrures (appelées konbalabala) étaient fixées sur les portes des habitations, des cuisines, des enclos, des sanctuaires, ainsi que sur les volets des greniers. Chaque serrure avait un nom en rapport avec le message qu'elle transmettait, une personne, un mythe, ou une simple anecdote à laquelle elle faisait référence. Les serrures étaient souvent offertes en cadeau de mariage, et se transmettaient de génération en génération.
Le coffre, partiellement recouvert d'une patine croûteuse granuleuse, est décoré de motifs finement incisés symbolisant la fertilité. D'un style très pur et géométrique, cette serrure présente les traces d'une grande ancienneté.
18ème / 19ème siècle.

Objet nº 4330

Origine :

Mali (Région de Djitoumou, Cercle de Bamako)

Type :

Serrures

Ethnie :

Bamana (Bambara)

Matière :

Bois, belle et ancienne patine d'usage, croûteuse par endroits

Dimension :

H = 45,5 cm

Pour en savoir plus sur cet objet ou nous faire part de vos remarques, … cliquez ici. Merci de préciser la référence de cet objet : 4330.



Tous droits de reproduction, d'adaptation, de traduction et de représentation des textes et des illustrations réservés pour tous pays · Copyright © ARTHEOS · Contact : artheos.fra@artheos.org