Volet de grenier Dogon (Vue de face)
MacroVue de faceGrenier et voletsVillage abandonné de BananiCartes

Nous contacter, expertise, conseil, présentation, rendez-vous, …

Retour à la page d'accueil.


Objet : Volet de grenier Dogon, Photo : Vue de face (environ 29 kilo-octets)


Ce volet de grenier à grains est sculpté d'un crocodile (ayo), animal symbolisant à la fois l'eau fécondatrice des cultures et défendant contre les voleurs. Le crocodile (ou caïman) est l'un des animaux totémiques des Dogon vivant dans les falaises de Bandiagara. On le retrouve aussi bien représenté sur les volets, que sur les poteaux de case, les portes, ou les serrures de case ou de grenier. Le crocodile symbolise l'ancêtre binu serou. De même, binu serou symbolise l'un des quatre éléments : l'eau (l'air étant symbolisé par amma serou, la terre par lebe serou, et le feu par diogou serou). Ce volet était très probablement posé sur un grenier appartenant à un prêtre du binu (culte dédié aux ancêtres fondateurs et protecteurs du lignage).

Les volets protègent le contenu des greniers essentiellement par leur présence symbolique, ils ne sont donc pas systématiquement munis d'une serrure. D'ailleurs, à ce titre, la serrure peut être considérée comme un ajout symbolique plutôt qu'une réelle protection mécanique. Ceci explique la raison pour laquelle les volets sculptés de motifs ou de représentations n'en ont que rarement, et pourquoi la plupart des volets « simples » sont pourvus d'une serrure. Sculpté par le forgeron du village pour le hogon (chef spirituel et religieux) et les notables, les volets sont un des éléments majeurs de l'art Dogon. La surface extrêmement ravinée de celui-ci est le signe d'une très grande ancienneté (probablement entre le 16ème et le 18ème siècle).
Ce volet provient de la partie abandonnée de l'ancien village de Banani, située juste au pied des falaises. Pour des raisons pratiques d'accessibilité au cultures, et les Dogon n'ayant plus besoin d'une protection naturelle contre les invasions, un nouveau village s'est construit courant du 19ème siècle en bas des éboulis. Depuis, seuls les sanctuaires et les guérisseurs demeurent dans la partie abandonnée du village. Cette partie est généralement considérée comme sacrée et inaccessible (voir photos).

Objet nº 2374

Origine :

Mali (Région du village de Banani, cercle de Bandiagara)

Type :

Eléments d'architecture

Ethnie :

Dogon

Matière :

Bois brun clair très dense, patine de surface ravinée

Dimension :

L = 31 cm; H = 40 cm

Pour en savoir plus sur cet objet ou nous faire part de vos remarques, … cliquez ici. Merci de préciser la référence de cet objet : 2374.



Tous droits de reproduction, d'adaptation, de traduction et de représentation des textes et des illustrations réservés pour tous pays · Copyright © ARTHEOS · Contact : artheos.fra@artheos.org